Une alternative au traitement phytosanitaire testée depuis novembre 2018 à Tournus

Pour notre environnement et notre santé, les désherbants chimiques, polluants et nocifs ne sont plus utilisés pour l’entretien du cimetière, lequel se fait désormais mécaniquement, manuellement ou par des aménagements.

Afin d’améliorer le cadre de vie de nos concitoyens et de réduire les coûts d’entretien, la municipalité a donc opté pour le contrôle alternatif de la végétalisation du cimetière et d'autres sites tournusiens.

En novembre 2018, la municipalité procédait à des tests de végétalisation au cimetière (secteur carré 8 – 400 m2) et le long de l'Hôtel-Dieu musée Greuze, côté résidence de l'Arc.

Ce test consiste, à l’aide d’une machine appelée « hydroseeder » et louée auprès de la société spécialisée Euro-Tec, à appliquer des semences sur un sol préalablement préparé.
Cette technique qui permet d’engazonner une zone difficile d’accès ou d’entretien (talus, berges, allées…) repose sur le principe de la projection de solution aqueuse (semences, activateur racinaire, complexe fibreux) sur la partie à engazonner. Le mélange est contenu dans une cuve équipée d’un moteur pour la malaxation de celui-ci (ce qui permet d’obtenir un résultat homogène, clé de la réussite de l’engazonnement).

Quelques semaines plus tard naissait un tapis herbacé, facilitant, sur le long terme, le travail des agents municipaux. En effet, plus besoin de désherber ! La tonte des sites concernés 4 à 6 fois par an suffit.

Suite au succès rencontré, la municipalité a réitéré l'opération au début du mois d'octobre 2019 au cimetière, à l'école Charles Dard (côté logement), à l'entrée du stade Noël Perret et sur la place Baron de l'Empire (Eglise Saint-Valérien).

Les premiers résultats seront visibles d'ici la fin du mois.